Il n’y a aucun mérite à maintenir la discipline dans des circonstances idéales

- Isaac Asimov -

La discipline est ici associée à la notion de mérite et donc à celle de l’effort. Lorsque tout vous est favorable, et que la discipline ne vous demande aucun effort il peut ne pas y avoir de mérite.

Mais lorsque votre discipline provient d’une action volontaire de votre part qui vous a coûté la sortie de votre zone de confort, alors vous devenez méritant.

La discipline ne renvoie pas forcément à l’application d’un régime militaire strict pendant lequel vous devrez vous lever « tambour battant » tous jours à 4 heures du matin. Travailler son auto discipline revient tout d’abord à démarrer avec des choses simples et réalisables.

Faites d’abord un petit pas hors de votre zone de confort et tenez vous à réussir ce pas.

  • Si vous décidez un matin que vous vous occuperez d’une tâche l’après-midi, tenez-vous-y.
  • Si vous prenez un engagement même mineur auprès d’un collègue ou d’un ami, tenez cet engagement.
  • Si vous vous êtes promis de parler à au moins une nouvelle personne aujourd’hui, faites-le, même auprès d’une personne qui ne vous intimide pas du tout, mais faites-le.

La discipline commence là où vos émotions vous demanderont de ne pas respecter vos petits engagements par paraisse ou par crainte.

A chaque pas accompli volontairement et par effort dans le sens de la discipline, vous gagnez en mérite. Et ce mérite, que vous ressentirez en vous, sera la source d'inspiration pour la réalisation de pas plus grands.