Expérience du partage des 10$ - Ego contre rationalité

Les économistes ont longtemps débattu sur le potentiel rationnel de l’homme quant à ses décisions prises en tant qu’acteur économique.

Mais depuis des années ce débat semble enfin tranché. En effet, la majorité des chercheurs dans ce domaine pensent désormais que l’homme agit de manière irrationnelle même quand il s’agit de ses propres intérêts.

De nombreuses expériences ont été menées à travers le monde pour soutenir cette hypothèse et je voudrai vous livrer aujourd’hui l’expérience du partage des 10$.

Une première personne que l’on désigne par la lettre « A » se voit attribuer une somme de 10$ en espèces par les meneurs de l’expérience. On demande à la personne « A » de faire une offre de partage des 10$ à un parfait inconnu que l’on désigne par la lettre « B ».

Voici les règles de la transaction :

  • « A » peut faire une offre de partage de la somme qu’il souhaite à la personne « B ». Par exemple il peut lui proposer de garder 5$ pour lui et donner 5$ à « B », ou garder 8$ et donner 2$ à « B » etc… en clair, A est libre de faire l’offre qu’il souhaite.
  • « B » est libre d’accepter l’offre de partage ou bien de la refuser
  • Si « B » accepte l’offre, alors l’argent sera réparti entre A et B sous les termes de l’offre proposée.
  • Par contre, si « B » refuse l’offre, alors aucune des deux personnes n’aura d’argent. Les 10$ seront donc repris intégralement.

Cette expérience a été menée auprès d’un grand nombre de personnes dans plusieurs pays du monde et apporte des résultats similaires quel que soit l’endroit :

  • Quand « A » propose une offre équitable comme par exemple : 5$ pour lui et 5$ pour « B » => alors « B » accepte systématiquement l’offre
  • Quand « A » propose une offre encore plus avantageuse pour « B » => « B » accepte dans la majorité des cas
  • Par contre Quand « A » propose une offre fortement désavantageuse pour « B », par exemple quand il propose de garder 8$ pour lui et donner seulement 2$ à « B » => dans la majorité des cas « B » refuse l’offre.

Bien que B se voit proposer une offre qui semble désavantageuse, en acceptant, cette offre il serait tout de même 2$ plus riche qu’avant l’expérience. D’un point de vue économique pur, il en ressortirait gagnant. Il ne devrait pas refuser l’offre. Pourtant il refuse dans la majorité des cas.

C’est ainsi que le manque de rationalité économique apparaît chez l’Homme. Il existe donc des cas où l’Homme place ses émotions ou son ressenti à un niveau d’importance supérieure que son propre intérêt économique immédiat.

Ou pourrait le voir comme une prise de contrôle par son propre ego qui viendrait placer le besoin de justice, de reconnaissance ou d’équité en position prioritaire dans le processus de prise de décision.

Source : Drive - Daniel H.Pink

Déposez un commentaire

Je vous invite à partager vos pensées sur le sujet afin de proposer une autre façon de voir les choses, améliorer un point, ou même poser une question.
Auteur du message :

Seul votre prénom ou pseudo le sera
Cet article a été mis en page via le moteur de Blog proposé par l’équipe de création de site Internet située dans le sud de la France. Pour plus d’informations sur cette équipe d’experts vous pouvez cliquer sur le lien : création de site Internet à Alès.