5 bonnes raisons de devenir davantage maître de soi

Peu importe ce que l’on entreprend dans la vie, je souhaiterai vous livrer 5 bonnes raisons d’investir du temps dans l’amélioration de la maitrise de soi.

Raison #1 – Mieux contrôler ses émotions pour favoriser le bien-être au long terme

Nous sommes bien conscients que face à la même situation, un individu peut réagir différemment selon qu’il écoute sa raison ou bien ses émotions.

Parfois les émotions peuvent nous permettre de prendre la bonne décision ou bien d’agir en un temps record. Elles nous évitent de justesse d’être écrasé par un véhicule fonçant droit vers nous. Les émotions peuvent ainsi se révéler très efficaces là où la raison, soumise à un besoin de traitement plus long, nous coûterait la vie.

Mais dans d’autres cas les émotions peuvent nous pousser sous une impulsion violente à sortir de nos gonds, prononcer des paroles que nous regrettons pour longtemps ou même faire un mauvais achat. 

Les émotions peuvent ainsi nous pousser à adopter un comportement permettant de satisfaire nos envies immédiates au détriment de notre intérêt au long terme.​

C’est un fait, les émotions nous coûtent parfois plus qu’elles nous rapportent. Pourtant, bien des situations négatives pourraient nous être épargnées si nos décisions étaient basées sur un jugement raisonné et non pas un processus émotionnel aveuglant.

L’apprentissage de la maîtrise de soi vise en grande partie à apprivoiser ses pulsions émotionnelles pour en prendre progressivement le contrôle. Ainsi, plus nous investissons du temps sur l’amélioration de notre potentiel de maîtrise de soi et plus nous augmentons nos chances de prendre des décisions gagnantes sur le long terme.

Raison #2 – Ne pas se laisser contrôler par les autres

Il existe en psychologie de nombreuses mécaniques bien connues des experts de la manipulation. Ces processus présents chez chacun de nous sont exploités par les professionnels de la vente et du marketing pour nous pousser à faire des choix qui ne vont pas forcement dans le sens de nos intérêts.

Ces mécanismes sont nombreux et je voudrai en citer quelques-uns :

Le biais d’ancrage est notre tendance naturelle à ne pas arriver à nous éloigner de la première impression que nous avons sur les choses.  (voir l’expérience de James Montier)

Le principe d’engagement qui pointe notre tendance naturelle à être plus enclin à réaliser la tâche que l’on nous demande si nous avons pris au préalable un engagement même anodin.

La preuve sociale désigne notre aptitude naturelle à être plus enclin à adopter un comportement si nous observons nos pairs l’adopter au préalable.

Nous pouvons également citer la technique du pied-dans-la-porte qui consiste pour un vendeur à nous faire une demande peu coûteuse que l’on acceptera vraisemblablement et qui sera suivie par une demande plus coûteuse. Si nous acceptons la première demande, alors nous serons malgré nous plus enclin à accepter la deuxième. (Voir l’expérience de Freedman et Fraser)

Toutes ces mécaniques qui peuvent vous paraître absurdes ont été testées par de grands psychologues à travers des expériences sérieuses et dont les résultats sont vraiment saisissants.

Nous sommes victimes de ces mécanismes sans réellement en prendre conscience et c’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont une efficacité redoutable sur nous.

La bonne nouvelle c’est qu’en travaillant notre maîtrise de soi, nous allons développer un niveau de conscience progressivement supérieur à la normale et qui nous permettra de mettre en lumière les différents biais psychologiques qui nous font défaut ainsi que les mécanismes psychologiques utilisés par des personnes qui tentent de nous manipuler.

Raison #3 – S’approcher de la vérité

En maîtrisant nos émotions et en apprenant à développer un sens critique basé sur la raison, nous développons progressivement une inclinaison naturelle vers la recherche systématique de la vérité.

A mesure de que l’on apprend la maitrise de soi, nous arrivons à remplacer nos pulsions qui nous poussent à chercher à avoir raison, par une volonté naturelle de recherche de la vérité.

Ainsi, au fil du temps, nous nous rendons compte qu’à travers nos discussions, nous sommes plus enclins à chercher et identifier les raisonnements justes et cela peu importe qu’ils proviennent de nous-même ou de notre interlocuteur.

Cette recherche du raisonnement juste nous apporte une probabilité infiniment plus grande de nous rapprocher de la vérité. Ainsi nous nous connectons mieux à la réalité de notre monde et nous sommes mieux armés pour faire des choix éclairés et réussir ce que l’on entreprend, qu’il s’agisse de petites actions comme des grandes.

Raison #4 – Apprendre à devenir maître du temps

Qui n’a pas déjà ressenti de l’agacement ou d’autres signes d’impatience dans une salle d’attente chez le médecin ou bien en attendant une personne qui n’arrive pas à l’heure du rendez-vous ?

Nous avons l’impression à ce moment-là que des individus ou des événements externes viennent nous voler notre propre temps si précieux. Alors face à cette injustice apparente, nos émotions s’emballent, nous ressentons de la frustration et le temps perdu ne nous ait pas pour autant restitué.

Nous accusons alors une double perte : premièrement de la frustration mentale (diminution de notre bien-être) et deuxièmement du temps perdu qui aurait pu être utilisé pour autre chose de positif.

Et si nous pouvions inverser les choses ? et si nous pouvions transformer ces deux sources de perte en deux sources de gain ? La réponse passe encore par la maîtrise de soi !

La première des choses à faire est de bien prendre conscience qu’en sombrant dans l’impatience et donc la frustration, nous accusons automatiquement cette double perte. D’un point de vue rationnel ce n’est donc pas un bon calcul pour notre bien-être.

La seconde chose à faire est de réfléchir à ce que nous pourrions faire pour exploiter positivement le temps d’attente puisque visiblement nous sommes contraints d’attendre. En faisant un effort de réflexion nous pouvons identifier des solutions pour occuper positivement notre temps d’attente. Chacun doit pouvoir apporter des réponses qui lui sont propres et qui correspondent à ses propres besoins.

Voici une liste de suggestions : Lire un livre ou un magazine, réviser une leçon, feuilleter son carnet de notes, consulter son planning, engager une conversation avec une autre personne, écrire un mot gentil à ses proches, remplir une grille de mots croisés, profiter du moment présent, réfléchir à ses projets, réfléchir à sa mission de vie, …

Ayons toujours sur nous de quoi occuper nos temps d’attente. Nous devons être préparés pour faire face aux situations imprévues d’attente.

Ainsi nous passons d’une situation doublement perdante à une situation doublement gagnante : nous transformons une frustration liée à notre impatience en un moment agréable, et nous utilisons positivement notre temps à quelque chose d’utile.

Notre maîtrise de soi se développe à mesure que notre patience s’accroît et réciproquement.

Raison #5 – Maîtriser ses peurs et atteindre ses objectifs

La peur est une émotion nécessaire à notre survie. C’est la peur qui a permis à nos ancêtres de pouvoir garder la vie sauve face aux prédateurs les plus dangereux de leur environnement. C’est également la peur qui, une fois blessés par un élément de notre environnement nous pousse à nous en méfier.

Mais si la peur, dans bien des cas sert nos intérêts, elle est également un frein à la réalisation de certains des objectifs qui contribuent à notre bonheur. Et c’est là qu’elle commence à nous desservir.

C’est par peur d’être rejeté, que l’on hésite et abandonne l’idée d’aborder une femme qui nous plait.

C’est par peur de l’échec que l’on ne quitte pas son poste pourtant si peu épanouissant pour démarrer un projet de création d’entreprise qui nous tient à cœur.

C’est par peur de ne pas plus être apprécié par les autres que l’on ose pas dire non à un interlocuteur qui nous propose quelque chose qui ne nous intéresse pas.

A travers ses formes multiples, la peur peut se transformer en véritable parasite auquel, si l’on s’y soumet, nous éloigne de tant de sources de bonheur.

Travailler à la maîtrise de soi et donc à la maîtrise de ses peurs, permet de limiter ses effets indésirables et surtout nous permet de bénéficier de toutes les opportunités que la vie mettra sur notre chemin.

Déposez un commentaire

Je vous invite à partager vos pensées sur le sujet afin de proposer une autre façon de voir les choses, améliorer un point, ou même poser une question.
Auteur du message :

Seul votre prénom ou pseudo le sera
Ce blog a été mis en place en partenariat avec une équipe de développeurs de site Internet. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur le développement d’un site Internet, n’hésitez pas suivre le lien suivant : création de site Internet à Nîmes.