4 actions pour lutter contre le biais de confirmation

Le biais de confirmation renvoie à un phénomène psychologique ayant une influence majeure sur la persistance de nos propres croyances.

Ce biais psychologique créer chez chaque individu une inclinaison naturelle à accorder plus d’attention envers les informations et événements qui vont dans le sens de ses croyances plutôt qu’envers celles et ceux qui vont dans le sens contraire.

Imaginons qu’un individu développe une croyance à un moment donné de sa vie. Le biais de confirmation poussera donc cet individu à accorder plus d’attention et donc plus de temps à l’intégration d’informations venant soutenir cette croyance.

Inversement, le biais de confirmation poussera cet individu à n’accorder que peu d’intérêt aux arguments qui viseraient à aller à l’encontre de sa croyance.

Par conséquent, le biais de confirmation présente une influence de taille sur notre façon de voir le monde puisqu’il renforce tout ce en quoi nous croyons et entraîne une diminution des probabilités d’une éventuelle remise en cause, parfois nécessaire.

Lorsque nos croyances coïncident avec la réalité tout va bien. Mais si elles vont à l’encontre de la réalité, tout va mal.

Je vous recommande donc de tenter d’élever votre propre niveau de conscience sur ce mécanisme pour en limiter les conséquences toxiques. A travers cet article, je vous livre 4 actions à réaliser pour vous accompagner dans cette démarche.

Action #1 - Prendre conscience que l’on ne peut pas avoir raison sur tout

Pour ne prétendre détenir en soi uniquement des vérités, il faudrait être doué d’une intelligence parfaite et être certain de pouvoir jauger du niveau de véracité de chacune des informations que vous puisez de votre environnement. Il serait donc très aventureux de s’embarquer sur cette voie.

N’étant pas des êtres dotés d’une intelligente « parfaite », il y a des probabilités non négligeables pour que nous ayons déjà fait germer en nous des croyances qui s’avèrent être fausses.

Malheureusement, la nature même du biais de confirmation consiste à écarter les informations qui viendraient remettre en cause ce que l’on croit à tort être vrai, mais qui est en réalité faux.

A ce moment-là, si nous restons bornés sur l’idée que « nous avons raison sur tout » alors nous fermons irrémédiablement la porte à la remise en cause des choses fausses que nous croyons vraies. Nous sommes alors condamnés à vivre toute notre vie avec les aberrations que nous avons semées et fait pousser en nous.

Pour avoir une chance de nous libérer de ces idées fausses, il est donc impératif d’accepter l’idée que nous ne sommes pas infaillibles et qu’il est possible que nous ayons tort sur certains sujets.

Action #2 – Chercher à remettre en question ce que l’on croit être vrai

Une bonne méthode pour lutter contre le biais de confirmation est de chercher à toujours remettre en cause ce que l’on croit être vrai. Cette attitude pourrait paraître absurde ou masochiste de prime abord mais elle présente un  atout que nous allons mettre en lumière.

Je dis bien « chercher à remettre en question » et non pas « remettre aveuglement en question ». L’accent doit être mis sur le processus de recherche en lui-même. L’objectif n’est pas de tomber dans une remise en cause systématique de ce que l’on croit être vrai. L’objectif est de s’engager dans un processus rationnel de questionnement qui peut aboutir ou pas vers un changement de ses propres croyances.

L’intérêt de cette méthode est d’améliorer le développement de son propre sens critique sur les informations qui nous entourent. Plus nous entraînons notre esprit à raisonner et plus nous augmentons nos chances de réduire l’effet toxique du biais de confirmation dans notre quotidien.

Action #3 - Ne pas attribuer au temps une garantie de véracité absolue

Nous avons tendance à nous dire que les informations que l’on a acquises depuis des lustres sont acquises, éprouvées et dotées d’un fort degré de véracité.

Cette tendance fait sens puisque l’on peut se dire la chose suivante : « si l’information que je crois être vraie depuis plusieurs années, avait été fausse, et bien j’en aurai certainement perçu le témoignage manifeste ». Cette mécanique s’avère efficace dans une grande majorité des cas et c’est d’ailleurs parce qu’elle présente une certaine solidité que notre intuition continue de se baser sur elle.

Cependant, cette mécanique tombe dans l’erreur dans un certain nombre de cas même si l’on veut s’imaginer que ce nombre est infime. Par exemple, les hommes ont cru pendant des siècles que la Terre était plate et cela n’a pas empêché l’apparition d’une démonstration inverse à un moment donné de l’histoire. Imaginez ce que l’auteur de cette démonstration a dû affronter pour mettre la lumière sur la vérité. Imaginez tout le poids de la résistance liée au biais de confirmation qui fut présent chez des peuples entiers et qui ne pouvaient pas entendre que la terre soit ronde.

La durée de vie d’une information ou d’une croyance est un indicateur que votre intuition continuera à prendre en compte pour lui attribuer un degré probable de véracité mais ne lui attribuez pas à tord un degré de véracité absolu car l’histoire pourrait démontrer l’inverse. Il faut toujours garder une petite fenêtre de doute même sur ce qui nous parait évident.

Une forte maitrise de soi est indispensable pour arriver à remettre en question une croyance qui nous suit depuis des années. Et pourtant à chaque fois que nous le faisons, nous franchissons une marche sur l’escalier de la maîtrise de soi.

Action #4 – Revoir à la hausse son potentiel à réaliser ses rêves

Nous avons tous en nous des rêves que nous souhaiterions réaliser dans notre vie. Ces rêves peuvent être modestes pour les uns et grandioses pour les autres. Quelle que soit la nature de ces rêves, nous avons probablement tous, à moment donné connu un échec dans notre tentative de les réaliser.

L’une des premières impressions ressenties peut être de se dire : « je ne serai jamais à la hauteur de ce challenge ». Cette affirmation ne constitue ni plus ni moins une croyance, non pas basée sur une démonstration rationnelle mais sur quelques événements qui ont été vécus de manière négative.

Malheureusement, le biais de confirmation vient encore nous influencer de manière toxique. Il intervient en implantant en nous une inclinaison systématique à pousser notre attention sur ce qui confirme notre croyance en notre incapacité à réaliser nos rêves.

Petit à petit nous ignorons ou rejetons automatiquement toutes les petites opportunités de notre environnement et qui nous tendent la main vers la possibilité de donner une réalité à ce qui nous tient vraiment à cœur et d’être vraiment heureux !

Prenons conscience du biais psychologique quand il s’agit d’évoquer nos projets de vie, neutralisons-le et réalisons que notre potentiel à nous épanouir dans la réalisation de nos rêves est bien supérieur à ce que notre biais de confirmation tend à nous faire croire.

 

Déposez un commentaire

Je vous invite à partager vos pensées sur le sujet afin de proposer une autre façon de voir les choses, améliorer un point, ou même poser une question.
Auteur du message :

Seul votre prénom ou pseudo le sera
Ce blog et son système d’articles dynamiques ont été élaborés en partenariat avec une agence de création de site Internet localisée à Arles.